lundi 25 mars 2013

STAGE YOGA 3HR 7 AVRIL 2013



http://yogamassagerishiraj.blogspot.fr/2012/12/masage-nadhi-shakti-kundalini-rishirajm.html

Le centre de la base correspond au plexus sacro-coccygien. Il est situé à la base de la colonne vertébrale

YOGA.MASSAGE.RISHIRAJ (à l'extrémité du filum terminale) entre l'anus et les parties génitales.

Il a quatre pétales de couleur pourpre, correspondant aux lettres sanskrites va, ça, sha, sa. Dans ce Lotus, est la région de la terre de couleur jaune, il a pour diagramme, forme ou symbole, le carré qui, à son tour, est le signe de la terre, le tattva correspondant à ce Chakra.
Le Mantra associé est LAM , il est en relation avec :


1- la force de cohésion de la matière physique
2- le tanmâtra de l'odeur, l'organe de perception du nez avec l'odorat et d'action des pieds avec la locomotion
3- le souffle Apana / le Souffle de l'expiration
Il correspond au centre de la base, il est le souffle de l’excrétion qui gouverne les énergies du bas, il est à l’origine de la consommation des plaisirs et des objets matériels, il nous rattache par là même aux nourritures terrestres, et donc également aux souffrances du corps et à la limitation mortelle.
4- le système osseux

Ce Chakra est le siège du "dieu de la terre" de la divinité démiurgique Brahmâ et de sa Shakti Dâkini. Le dieu a quatre têtes et quatres bras, resplendissant comme un jeune soleil. La déesse a également quatre bras, elle scintille de beauté et ses yeux sont d'un rouge brillant. Elle est resplendissante comme l'éclat de nombreux soleils se levant tous en même temps. Elle est porteuse de la révélation de l'intelligence pure. Concernant la correspondance avec les sentiments humains, on relie ce Chakra avec la cupidité, la fausse connaissance, la crédulité, la désillusion, les sensations organiques sourdes et internes, l'attachement aux objets matériels. Enfin on lui attribue la force qui produit le sommeil.


PASCHIMATANASANA 


Paschimatâsana est sans doute la posture la plus importante du Yoga, compte tenu de ses immenses bienfaits. Le Hatha yoga Pradipika (chapitre 1, verset 29) l’énonce expressément : « Cet asana prééminent fait circuler le courant vital à l’arrière du corps (dans la Sushumna nadi). Il ranime le feu digestif, amincit le ventre et confère la santé ».






Toutefois, prise de façon incorrecte, cette posture ne manquerait pas de causer de nombreux désagréments d’ordre non seulement physique, mais aussi énergétique et mental. C’est la raison pour laquelle la Shiva-Samhitâ, 94, recommande de garder cette posture confidentielle : « Cet âsana, […]doit être tenu secret et ne doit pas être révélé à quelqu’un de non qualifié. »

1. LA SIGNIFICATION DU NOM DE LA POSTURE
Les Occidentaux appellent souvent cette posture « la pince », par ressemblance formelle avec cet outil : quand les mains sont posées sur les pieds et le front plaqué sur les genoux

http://christianledain.blogspot.fr/2012/01/pascimottanasana.html
http://mudrastheraphy.blogspot.fr/
 http://vanidevi.canalblog.com/archives/2009/02/18/12599963.html
M A N D U K A S A N A



Le véhicule du Bijà LAM est l'éléphant Airavatta. La peau de l'éléphant est gris clair, couleur des nuages. Les sept trompes d'Airavata forment un arc-en-ciel de sept couleurs. Airavatta symbolise la masse, la force du poids et la stabilité caractérisant les manifestations du tattva de la terre.

Au centre est le symbole du principe de la Shakti, un triangle renversé, contenant le Svayambu Linga sur lequel est marqué en rouge le mantra du désir KLIM. Ce Linga se manifeste ici sur sa forme de pouvoir générateur. En outre, on représente dans ce Chakra la Kundalini endormie, enroulée en trois spires et demie autour du Linga, obstruant de sa tête le seuil de Brahman, l'accès à la Shushumna qui part du centre du Chakra.

PRANAYAMA :

Kapalabhati (« le Crâne qui brille »)
Kapalabhati peut se pratiquer de façons différentes, avec des gradations dans l’intensité: de très doux et quasi silencieux (qui correspond plus à sa forme « pranayama »)… à très dynamique et sonore (qui correspond plus à sa forme « kriya » ou exercice de nettoyage). Vu que nous allons évoluer vers des Kapalabhatis de plus en plus longs, tenez-en compte… et préférez un Kapalabhati plus doux pour les pratiques longues!
  • Bien tirer la colonne vertébrale vers le haut. Sur chaque expiration faire un léger Mula Bandha (si cela est trop difficile, laisser cette instruction de côté). Si vous parvenez à garder Mula Bandha en permanence, faites-le.
  • Rétracter le ventre entre le nombril et le pubis (bas ventre). Ainsi il n’y a que la partie haute du ventre qui participe au mouvement du souffle.
  • Concentration en Ajna Chakra, le point entre les sourcils. Fixer son regard sur l’espace devant soi et se concentrer plus particulièrement sur un point lumineux en son centre.
  • Répéter intérieurement le son « Om » sur chaque expiration (facultatif).
Kapalabhati peut se pratiquer de façons différentes, avec des gradations dans l’intensité: de très doux et quasi silencieux (qui correspond plus à sa forme « pranayama »)… à très dynamique et sonore (qui correspond plus à sa forme « kriya » ou exercice de nettoyage). Vu que nous allons évoluer vers des Kapalabhatis de plus en plus longs, tenez-en compte… et préférez un Kapalabhati plus doux pour les pratiques longues!Faire suivre chaque cycle d’une suspension du souffle, sans forcer, avec

 Mula Bandha

  • Contraction continue et simultanée du sphincter anal externe et interne;
  • Contraction des muscles releveurs de l’anus;
  • Contraction du « plancher pelvien »;
  • contraction du bas-ventre pour repousser les viscères vers le sacrum.
et concentration en Ajna Chakra. Répéter « Om » mentalement à chaque battement de cœur.



Le Maître de ce centre est Ganesha, on invoque Ganesha, le dieu à la tête d'éléphant, seigneur des obstacles, pour protéger toutes les entreprises. Ganesha est le fils de Shiva et de Parvati, il porte le Savstika, ancien symbole indien de l'union de quatre dimensions, de l'énergie ascendante du dieu Vishnou et du royaume solaire. En méditant sur Para (ou Kundalini) qui brille dans le Mula Chakra avec l'éclat de 10 millions de soleils, un homme devient maître de la parole. Roi parmi les hommes, expert en toutes sciences, il devient à jamais exempt de toute maladie, et le plus profond de son esprit se remplit de grand contentement.



Créateur de l'alphabet, patron des lettres, scribe de Vyâsa, il utilisa l'une de ses défenses coupée comme un stylet, pour consigner par écrit l'immense épopée du Mahâbhârata. Protecteur de la litérature et de la poésie, c'est lui qu'on invoque pour inaugurer tout accomplissement dans ce domaine plus qu'en tous les autres.

Fils de l'énergie divine (Pârvati), il subit une épreuve initiatique, mort et renaissance, par l'intervention du dieu suprême Shiva. Celui-ci le décapita, puis posa sur ses épaules une nouvelle tête, celle d'un éléphant, lui conférant ainsi tous les pouvoirs de cet animal royal et majestueux, et l'institua "Chef de ses troupes de Ganas", ces gnomes, ces lutins, ces nains malicieux que l'on retrouve comme petits génies, elfes, sylphes, faunes et farfadets dans les autres mythologie indo-européennes.

YOGA.MASSAGE.INDOMAURICIEN.COMGanesh est lié aux hommes, il joue le rôle auprès d'eux de messager céleste, il est le maître des obstacles qui empêche ou favorise l’individu sur la voie de la réintégration. Et dans l’individu, cette réintégration s’effectue, dans l’échelle du monde relatif, du bas vers le haut. Ce parcours va des éléments les plus objectifs vers les éléments les plus subjectifs, autrement dit l’adepte doit partir du corps, avec sa perception de l’extériorité et son sentiment d’intériorité, pour aller vers une unification de ces deux mêmes sensations. Ce parcours est réellement vu comme une remontée en sens contraire de la création, afin d’intégrer toutes les différenciations propres à l’individualité relative, dans un principe unificateur absolu.

Ses deux Shakti sont Buddhi (l’intellect) et Siddhi (les pouvoirs). L’intelligence est ce qui, le plus souvent, sert l’homme dans sa décision du retour vers la réintégration, mais seuls, plus en avant, les pouvoirs lui permettront de la réaliser, encore s’il sait résister aux pouvoirs sur la matière et les personnes (Riddhi).

Enfin sans être exhaustif nous donnons quelques uns des ses attributs :



Son véhicule est le rat Mûshaka,
Son ventre empli de vide contient tous les mondes,
Ses grandes oreilles n'entendent que les bonnes paroles, et rejettent les mauvaises,
Ses quatre bras représentent les quatre Védas,
Son unique défense est le symbole de l'unicité et de la transcendance,
La hache - parashu - arme classique de Shiva, détruit désir et attachement, et donc supprime agitation et chagrin,
le nœud coulant - pasha - qui sert à capturer l'erreur,
l' aiguillon à éléphant - ankusha - symbole de sa maîtrise sur le monde,
La mâlâ, une guirlande ou un chapelet comportant 50 éléments, les 50 lettres de l'alphabet sanskrit,
Sa trompe est considéré comme un bras ce qui en fait la seule divinité à en avoir un nombre impair,
Son symbole est la Svastika,  ornée de quatres points à chaque angle.
Le gâteau - modaka- ou le bol de friandises - modaka-patra - la douceur qui récompense le chercheur de vérité.
Il se trouve dans le premier chakra, (Mulà Dhara) à la base de la colonne vertébrale, il est le Maître de la Kundalini, et des canaux subtils.
yoga.massage.indomauricien.com
au plaisir d notre prochain stage Svadhistana Chakra

Aucun commentaire: